CÉRÉMONIE COMMÉMORATIVE du 11 novembre devant la stèle

 

C'est devant l'ensemble des délégués de classe, de quelques enseignants et en présence de Madame Lénaïc Briéro, adjointe à l'enseignement et aux politiques mémorielles, que la cérémonie commémorative  s'est déroulée. Après une introduction de Pierre Chérel, président de l’Amicale des anciens élèves et personnels des lycées techniques et LP publics de Rennes, qui portait sur la 1ère guerre mondiale et qui a vu le décès de 35 anciens élèves et d'un professeur, M.Monier, puis Mme Briéro se sont adressés aux participants. Entre leurs discours, qui portaient sur les valeurs d'humanisme et les valeurs de la République, des chansons qui ne doivent pas figurer dans les "playlists" des élèves ont été interprétées.

Pour Carol et Gérard Novak ce fut ce chant contestataire écrit en 1917, dans les tranchées : "La chanson de Craonne", et pour Pierre Chérel, c'était "Le Soldat" écrit par Marie Bastide et Callogéro pour Florent Pagny qui ont été présentés.

Comme chaque année, les victimes de la seconde guerre mondiale ont aussi été honorées.

 

Voici des extraits de la prise de parole de Pierre Chérel qui sera suivie de l'interprétation de "Nuit et Brouillard" :

 

« 14/18 devait être la "der des der" mais 21 ans plus tard (une génération), la folie d'un homme, entraînant derrière lui une grande partie de son peuple, allait plonger le monde dans un nouveau conflit. Entre temps la technologie avait fait de gros progrès, l'aviation notamment s'est développée, et du corps à corps de 14/18 on passera à une destruction massive qui n'épargnera pas les civils.

La volonté de faire disparaître des pans entiers de l'humanité : juifs, homosexuels, communistes, verra la mise en place d'un véritable arsenal d'extermination que seront les chambres à gaz et les fours crématoires.

Soit sur les champs de bataille, soit en déportation, 39 anciens élèves disparaitront pendant cette période qui s'étendra de 1939 à 1945.

En 1956, le cinéaste Alain Resnais a réalisé un documentaire relatant l'horreur des camps. En référence à un nom de code allemand il l'a intitulé "Nuit et Brouillard".

En 1963, Jean Tenenbaum, plus connu sous le nom de Jean Ferrat, lui-même frappé par les atrocités de cette guerre (d'origine juive, son père mourra à Auschwitz), reprendra ce titre pour cette chanson ».

 

Deux élèves, entourés de Mme Briéro de M. Monier et du président de l’Amicale ont ensuite déposé la raquette de fleurs offerte par Madame la Maire. Une minute de silence fût ensuite observée avant que Pierre Chérel ne conclut la cérémonie en ces termes :

 

 «Je voudrais d'abord remercier Monsieur le Proviseur, Sylvain Monier, d'avoir immédiatement accédé à notre sollicitation, Madame Lénaïc Briéro, représentant Madame la Maire de Rennes qui a aussitôt répondu présent, Monsieur Michel Poignard, Président de l'association de l'Ordre National du Mérite d'Ille et Vilaine, excusé aujourd'hui, mais qui a participé à la session de préparation des élèves qui s'est tenue mardi dernier, Gérard Novak et René Rouleaux qui m'ont accompagné lors de cette même préparation, ainsi que le Conseiller Principal d'Éducation, Eric Béchet.

Je voudrais également associer à ces remerciements les élèves ici présents. Les remercier mais également les féliciter, car le choix de leur présence n'est pas le fruit du hasard, c'est parce qu'ils sont délégués de classe qu'ils sont ici.

En étant élus pour représenter vos camarades vous avez effectué le premier pas dans un parcours citoyen qui en verra certainement d'autres. Le prochain pas qui me vient à l'esprit pourra se faire le 26 mai prochain. Ce jour là, les plus âgés d'entre vous seront appelés à élire, pour 5 ans, les futurs députés européens. Si depuis 73 ans nous vivons dans une paix relative, c'est parce que nos peuples, autrefois ennemis, ont su s'unir pour créer cette grande institution qu'est l'Europe. A mon humble avis, elle est loin d'être parfaite et peut être perfectible dans de nombreux domaines, mais elle a le mérite d'exister. Elle pourrait toutefois être remise en question par l'arrivée au pouvoir dans beaucoup de pays de gouvernements dont l'argumentaire principal est la fermeture des frontières et le repli sur soi. Aujourd'hui où l'ennemi commun semble être le "migrant" rappelons nous que notre Nation a été constituée de strates successives. Dans notre époque contemporaine nous avons accueilli, entre autres, des Polonais, des Italiens, des Espagnols, nous avons eu un Président de la République d'origine hongroise, un Premier Ministre d'origine espagnole.

Michel Rocard a dit, il y a quelques années, « nous ne pouvons pas accueillir toute la misère du monde», soit ! Mais pourquoi ce qui a été possible hier ne le serait plus aujourd'hui ?

Je m'arrêterai là mais, jeunes gens pensez-y, vous êtes l'avenir, ne vous laissez pas influencer par ceux qui ont des réponses simplistes à tous les problèmes, prenez le temps de bien vous informer pour forger votre opinion. N'oubliez pas non plus que l'hommage, que nous avons rendu aujourd'hui à ces hommes qui se sont sacrifiés pour que nous puissions vivre libres, ne pourra perdurer dans le temps que si d'autres, notamment parmi vous, sont prêts à prendre la relève, pensez à notre amicale !

Merci de votre présence, merci de votre attention »

 

C'est avec le verre de l'amitié que s'est terminée cette matinée conviviale et chargée de solennité.

 

 

L'actualité des ARCU en mars et avril

Découvrez tous les évenements des élèves d'ARCU sur ...

Les élèves d'ARCU à la Glaz Arena de Cesson

Les élèves d'Accueil ont participé à l'inauguration ...


Dates des stages classe par classe 2018-2019

Retrouvez toutes les dates des stages pour l'ann&e...

Campagne Bourses lycée

La campagne de demande de bourses de lycée aura lieu du 25 mars au 4 juil...

Campagnes Bourses Etudiants

Campagne de bourse pour les étudiants du 15 janvier au 15 mai 2019. Co...